7 solutions naturelles pour booster son immunité


Publié le : 18 mars 2020

Par : La Rédaction

Thèmes abordés : système immunitaire  alimentation  sommeil  stress  vitamines  sport  oligo-éléments  huiles essentielles 


L’immunité est la capacité du corps à se défendre contre des éléments qui font obstacle au bon fonctionnement naturel du corps.
Ces éléments peuvent être externes comme des virus, des bactéries, des champignons, des parasites, ou internes comme des cellules cancéreuses.

Comment renforcer son immunité ?
L’hygiène de vie améliore la réponse immunitaire : alimentation, sommeil, activité physique, état mental aident notre corps à se défendre et se réparer.
booster-immunite

1. L’alimentation et le système digestif

Le système digestif ne sert pas qu’à digérer. L’intestin joue le rôle de protecteur, il nous protège des infections : il possède lui aussi des cellules immunitaires. 70% de notre système immunitaire se joue dans notre intestin. Dès que le système digestif se détracte c’est le système immunitaire qui fait de même. Pour que sa fonction de protecteur puisse être remplie, l’intestin ne doit pas être trop perméable. Seuls les nutriments devraient passer la barrière intestinale pour entrer dans la circulation sanguine. Mais lorsque l'intestin devient poreux en raison d’une mauvaise alimentation entre autres, les molécules toxiques entrent dans la circulation sanguine. Les microbes, virus et bactéries qui pénètrent dans notre organisme provoquent un état inflammatoire du corps, ce qui nous rend alors plus sensibles aux infections.
En plus, un microbiote de bonne qualité permet de lutter plus facilement contre les bactéries pathogènes. Prendre soin de sa digestion est essentiel pour maintenir son système immunitaire.
Les excès alimentaires riches en sucres rapides et en graisses saturés abiment l’intestin. Préférez les légumes de saison et les épices comme le gingembre et le curcuma qui vont soutenir le bon fonctionnement du système digestif.

2. Le sommeil

La fatigue et le manque de sommeil sont considérés par le système immunitaire comme une source de stress, ce qui le fragilise.
Grâce à une étude qui a duré quatre ans auprès de presque 1000 personnes, l’Inserm a pu associer la vulnérabilité aux infections au manque de sommeil. Selon les chercheurs, le sommeil permettrait au corps de consacrer son énergie à la réparation et donc à une meilleure immunité. (1)

3. La détente

Le stress rend malade. Il affaiblit le système immunitaire.
Sous l’effet du stress, le corps produit une hormone appelée cortisol. Ce cortisol a un rôle anti-inflammatoire. Mais trop de cortisol, tue l’effet du cortisol.
Les cellules immunitaires qui baignent constamment dans le cortisol (lors d’un état de stress qui dure trop longtemps) développent une forme de résistance à l’action du cortisol. L’effet anti-inflammatoire du cortisol ne fonctionne plus. Dans ce contexte inflammatoire, l’infection peut se développer.
D’où l’importance de se détendre, de prendre du temps pour soi, rire, s’amuser sans culpabilité et oublier ses soucis pour rester en forme ou retrouver sa santé ! (2)

4. Les vitamines

  • Vitamine A : elle stimule la fabrication des globules blancs et la production d’anticorps. Elle renforce la muqueuse intestinale.
  • Vitamine C : c’est un antioxydant qui protège les globules blancs et augmente leur mobilité.
  • Vitamine D : elle active les globules blancs nécessaires à la fabrication d’anticorps et à la destruction des microbes. On la trouve dans le foie de morue, les petits poissons comme les harengs, les maquereaux, sardines, anchois.
  • Vitamine E : elle stimule la production de globules blancs

5. Le sport

Pratiquer une activité modérée et régulière. Même 30 à 60 minutes de marche suffisent.
Cela améliore la circulation sanguine, et protège de l’atrophie du thymus, la glande qui produit les lymphocytes T (un type de globules blancs nécessaires aux défenses immunitaires). (3)

6. Les oligo-éléments

Ce sont des minéraux déjà présents dans l’organisme en très petite quantité mais ils ont un rôle extrêmement important : ils déclenchent toutes sortes de réactions du corps qui vont l’aider à se protéger des virus.
On trouve les oligo-éléments dans la nourriture mais certaines personnes en situation de fragilité pourront trouver de l’aide dans les compléments pour relancer et soutenir leurs défenses.
  • le fer : il transporte l’oxygène, aide à la formation de globules rouges et des lymphocytes.
Il se trouve dans la viande, les fruits de mer, le poisson, les algues, les légumes secs. Pour optimiser son absorption, le mieux est d’en consommer avec des aliments riches en vitamine C.
  • le zinc : il participe au bon déroulement de plusieurs processus biologiques dont l’immunité. Un définit en zinc favorise l’état inflammatoire du corps. Il se trouve dans la viande et les fruits de mer (particulièrement les huîtres). (4)
  • le magnésium : il intervient dans plus de 300 réactions chimiques sein de l’organisme. Il agit principalement sur notre état de forme, sur le système nerveux et les muscles. Le système immunitaire dépend en partie du magnésium car il stimule la production des globules blancs. On le trouve dans le cacao, les oléagineux, les fruits secs, les légumes verts, poissons, fruits de mer. 3 français du 4 sont déficitaires en Magnésium.
  • le sélénium : il aide à la régénération des cellules du système immunitaire et a un effet anti-inflammatoire. Il se trouve dans les fruits de mer, le poisson, les noix du brésil.
  • l’argent colloïdal : ce sont des particules d’argent en suspension dans de l’eau purifiée. Reconnu pour être un antibiotique naturel, capable d’attaquer la plupart de bactéries, virus, germes et parasites, l’argent colloïdal tuerait les souches résistantes aux antibiotiques. Les organismes pathogènes sont engourdis, puis deviennent inactifs sous l’effet des particules d’argent. (5) En France, l’usage en interne est interdit. L’EPA (Environmental Protection Agency) recommande de ne pas dépasser une concentration de 15 ppm.


7. Les huiles essentielles

Elles suscitent un intérêt croissant. La science reconnaît les propriétés de soutien du système immunitaire de certaines plantes sous cette forme. 
Certaines huiles essentielles possèdent des propriétés immunomodulatrices sur diverses composantes du systèmes immunitaire comme les cellules T, les cytokines et la production d’anticorps. Elles ont la propriété de soutenir les systèmes immunitaires fatigués et aussi de combattre certaines bactéries et virus. (6)
Références

(1) https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/sommeil-chevet-immunite
(2) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3341031/
(3) https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/acel.12750
(4) https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/mnfr.201400761
(5) The Body Electric, Dr. Robert O. Becker, 1998
(6) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6943609/