Le quinoa : une bombe nutritionnelle ?


Par La Rédaction

Publié le 21 oct. 2019

Thèmes : quinoa  anti-âge  alimentation  vegan  vegetarien  gluten 


A l’éternelle question « riz ou pâtes », le quinoa offre une délicieuse réponse !
Sa qualité nutritive exceptionnelle en fait un superaliment !
Depuis quelques années le quinoa est très en vogue, cette céréale est pourtant cultivée et consommée depuis plus de 7000 en Amérique du Sud.
90% du quinoa consommé dans le monde est produit par deux pays : la Bolivie et le Pérou.
En Europe, les Français sont les plus grands consommateurs de Quinoa.
quinoa-nutrition

Le quinoa : un superaliment ?

Le quinoa offre une qualité nutritionnelle exceptionnelle. Cette petite graine est riche en vitamines B, minéraux et oligoéléments. Elles contient beaucoup de fibres, autant que les céréales complètes.
C’est une excellente source de protéines végétales complètes : elle contient les 9 acides aminés essentiels. C’est une très bonne alternative pour les végétariens et vegans.
C’est aussi un aliment à intégrer pour les intolérants au gluten, car le quinoa n’en contient pas.
Une fois le quinoa cuit, il fournit 300 calories pour 100g.

Le quinoa freine le vieillissement

En plus d’avoir ces hautes qualités nutritionnelles, le quinoa semblerait freiner le vieillissement. Une étude parue en 2017 dans le Journal of Functional Food a montré que le quinoa contient des substances permettant de ralentir le vieillissement.
Cette étude a été menée sur des vers dont les gènes métaboliques sont semblables à ceux des mammifères.
Ces vers nourris au quinoa ont vu leur durée de vie augmentée de 10 jours environ, les produits issus de la glycation ont également baissés (les produits issus de la glycation sont responsables du vieillissement au fil du temps).
Ces mêmes vers ont également eu un taux de graisses amoindris.
La substance du quinoa responsable de ces effets bénéfiques est le 20-hydroxyecdysone.

Polémique autour du quinoa

Devant l’engouement médiatique et par conséquent la forte demande de quinoa en Europe, une question se pose au sujet des conditions de vie des producteurs. Certains médias véhiculent l’idée que le prix du quinoa a tellement augmenté, que les habitants des zones urbaines du Pérou et Bolivie (principaux producteurs) ne peuvent plus se permettent d’en consommer. Son prix a explosé en quelques années, on l’appelle « l’or des Andes ».
Aussi, est-ce que la croissance de cette demande coïncide avec une culture responsable ? Le recours aux pesticides pour pouvoir augmenter les récoltes et aussi produire dans des milieux inadéquats a malheureusement déjà eu lieu.
Et combien de kilomètres parcourent les graines de quinoa avant d’arriver dans notre assiette ?

Un quinoa made in France ?

Avis aux locavores, il existe une solution en Anjou.
Jason Abbott a crée son exploitation en 2008 pour développer avec la collaboration de l’Université de Wageningue (Pays-Bas) des semences de quinoa adaptées aux conditions de production locale. Pour la petite histoire, c’est un américain, tombé amoureux d’une française, qui voulait, à la base trouver une alternative culinaire pour un ami intolérant au gluten.
7000 tonnes de quinoa sont produits en France, le reste est importé de Bolivie et Pérou.
En 2016, 95% du quinoa français n’était pas bio mais produit sans herbicides ni produits phytosanitaires.

Sources :
Journal of Functional Foods, 2017
The New York Times, Quinoa’s Global Success Creates Quandary at Home, 2011