4 (très bonnes) raisons de faire tremper les légumineuses et oléagineux


Par La Rédaction

Publié le 1 août 2019

Thèmes : oléagineux  légumineuses  alimentation  digestion  protéines végétales 


Manger des légumineuses, c’est bien. Il semblerait que ce soient des trésors de nutrition : protéines, vitamines, minéraux, antioxydants, bonnes graisses. Pourtant elles possèdent aussi un côté obscur dont on entend peu parler : elles possèdent des anti-nutriments qui peuvent affecter notre pleine santé. Ceci dit, en les faisant tremper, il est très facile de contourner cet effet négatif et de pouvoir profiter pleinement des bienfaits de ces petites graines !
Le trempage permet aux graines d’activer et d’exprimer leurs pouvoirs magiques nutritionnels.
trempage-graine-legumineuse-oleagineux

1. Améliorer l’assimilation des nutriments

Les graines contiennent ce qu’on appelle des anti-nutriments qui empêchent la bonne assimilation des nutriments.
Nous y trouvons par exemple, l’acide phytique.

C’est quoi l’acide phytique ?

C’est une molécule présente dans l’enveloppe des graines. Elle sert de réserves de minéraux pour que la graine puisse faire sa croissance. Il stocke le phosphore et les minéraux dont la graine a besoin. Cet acide sert aussi à protéger la plante des herbivores affamés. C’est seulement lors de la germination, que la plante va sécréter une enzyme, la phytase. Cette enzyme va alors dégrader l’acide phytique.

L’acide phytique empêche l’assimilation du calcium, fer, magnésium, cuivre et zinc.

 Ceci dit, notre corps ne fabrique pas de phytase (seuls les ruminants possèdent cette enzyme). Lorsqu’on mange des graines, on ingère également cet acide phytique. Celui ci se mélange aux aliments et empêche la libération des minéraux pendant la digestion et donc leur assimilation.
Sur le long terme, l’ingestion trop fréquente d’acide phytique peut mener à une déminéralisation et acidose, inflammation chronique du corps, anémie, perte osseuse, carences en fer, calcium et zinc.

 Il faut donc neutraliser cet acide phytique pour profiter pleinement des bienfaits de ces graines.
 Le trempage amorce le processus de germination, ce qui déclenche l’apparition de l’enzyme phytase, qui va réduire l’acide phytique.

2. Encore plus de nutriments !!!!

Tremper les graines équivaut à réveiller les graines, augmenter leur pouvoir nutritionnel ! Elles deviennent vivantes !
Elles contiennent alors plus de vitamines, minéraux et protéines grâce au processus de germination.
  • Lorsqu’on fait tremper ses graines, le processus de germination commence. La germination augmente la quantité de vitamines de la graine (surtout vitamines B).
  • Cela augmente la biodisponibilité des protéines. Le trempage permet de supprimer les inhibiteurs enzymatiques. Pour les protéines par exemple, l’enzyme responsable de digestion des protéines, la trypsine, est coupée à cause des inhibiteurs enzymatiques. En trempant les graines, ces inhibiteurs d’enzymes seront neutralisés.

3. Une meilleure digestion

L’amidon est plus digeste quand l’acide phytique est dégradé.
Nous naissons avec un stock limité d’enzymes digestives. C’est pour cela qu’avec l’âge la digestion peut être parfois difficile. Manger des noix et graines trempées permet d’absorber des enzymes digestives.

4. Une cuisson plus rapide

L’amidon étant dégradé, le temps de cuisson sera alors plus court.

Temps de trempage des graines :

  • Alfalfa : 12 heures
  • Amandes : 8-12 heures
  • Amaranthe : 3-5 heures
  • Avoine : 8 heures
  • Blé : 8-10 heures
  • Épeautre : 6 heures
  • Fenugrec : 6 heures
  • Graines de chia : ne se trempe pas sauf pour obtenir un gel épaississant
  • Graines de chou : 4-6 heures
  • Graines de citrouille : 6-8 heures
  • Graines de lin : 6 heures
  • Graines de moutarde : 5 heures
  • Haricots : 8 heures
  • Lentilles : 8 heures
  • Macadamia : ne se trempe pas
  • Maïs : 12 heures
  • Millet : 5 heures
  • Noisettes : 8-12 heures
  • Noix : 4-6 heures
  • Noix du Brésil : ne se trempe pas
  • Noix de cajou : 2-3 heures
  • Noix de pécan : 12 heures
  • Orge : 6 heures
  • Pistache : ne se trempe pas
  • Pois chiches : 12-48 heures
  • Quinoa : 3-4 heures
  • Riz : 8-10 heures
  • Sarrasin : 6 heures
  • Seigle : 6-8 heures
  • Semences de brocoli : 8 heures
  • Sésame : 8 heures
  • Tournesol : 6-8 heures
Références

https://www.naturopathebordeaux.fr/le-trempage-des-noix-graines