Méditerranée : la mer la plus polluée au monde


Par La Rédaction

Publié le 17 juin 2019

Thèmes : plastique  mer  pollution  océan  méditerranée 


Il y a le ciel, le soleil…et la pollution. Beaucoup de pollution.
Elle est belle pourtant, cette mer Méditerranée, si belle qu’elle attire chaque année des centaines de millions de visiteurs (314 millions de visiteurs de 2014).
Mais observez-là bien et regardez sa souffrance de plus près !
Le constat est plus qu’alarmant : la Méditerranée est la mer la plus polluée au Monde.
Tellement polluée qu’elle est devenue fragile, sans compter toutes les espèces marines et la santé humaine en danger par ricochet.
pollution-mer-mediterranee
Ce désastre est environnemental et sanitaire et indirectement économique. Petit à petit, cette pollution est en train de tuer le tourisme : la poule aux oeufs d’or de ces régions méditerranéennes.

Le problème du plastique, encore et toujours le plastique !

Les 22 pays de la région génèrent 24 millions de tonnes de déchets plastique.
Ces déchets sont répartis de la manière suivante :
  • 42% sont enfouis
  • 14% sont incinérés
  • 16% sont recyclés
  • le reste : 28% sont livrés à eux même, non collectés ils finissent dans la nature, et donc en grande partie dans la mer.
600 000 tonnes de plastiques sont rejetés chaque année en Méditerranée. Cela équivaut à 34000 bouteilles de plastique rejetées chaque minute.
Il y a en moyenne 1,25 million de fragments de plastique par km2, c’est 4 fois plus que le 7e continent de plastique.

Pourquoi la mer Méditérannée est aussi polluée ?

Il y a trop de plastique produit d’une part, et trop de plastique consommé d’autre part.

Quel est l'impact de la France dans la pollution de la mer Méditérranée ?

La France est le plus gros producteur de plastique de la région, mais n’est pas le pays qui en rejète le plus. Parmi les 600000 tonnes de déchets plastiques déversés chaque année en mer, 11200 tonnes seraient originaires de France.
La France a produit presque 5 millions de tonnes de déchets plastiques en 2016 soit plus de 66 kg par personne.
Seuls 22% d’entres eux sont recyclés, 76% sont incinérés ou enfouis. En terme de recyclage la France est un mauvais élève car les autres pays de cette région font mieux qu’elle.
Les 2% restants se retrouvent dans la nature. 2% qui représentent tout de même 11200 tonnes de plastique, qui termineront inéluctablement leur course dans la mer.
Le taux de collecte des déchets des départements de cette région sont beaucoup plus bas que dans le reste de la France. Et logiquement, le taux de mise en décharge est donc beaucoup plus élevé.

D’où viennent tous ces déchets plastiques français ?

En région méditerranéenne, ce sont les activités côtières (c’est à dire le tourisme et loisir) qui sont responsables à 79% des rejets plastique dans la nature.

Quels dangers pour la faune aquatique ?

Pris au piège

Les animaux peuvent être pris au piège des matières plastiques non dégradées.
A ce jour, 344 espèces ont été retrouvées ainsi prises au piège de déchets plastiques. Cela concerne :
  • les oiseaux : 35%
  • les poissons : 27%
  • les invertébrés : 20%
  • les mammifères marins : 13%

Indigestion de plastique

Les animaux marins ne font pas la distinction entre leur alimentation et les matières en plastique. Ils les avalent, et se retrouvent contaminés. Aussi, les objets en plastique en suspension s’accumulent et de dégradent en microparticules. Le plastique devient si petit qu’il se fait même manger par le zooplancton. C’est toute la chaîne alimentaire qui est contaminée. Et bien sûr, l’homme en bout de chaîne, retrouve ce plastique dans l’assiette ! L’ingestion de plastique abime le système digestif des animaux (réduction de la taille de l’estomac, manque d’appétit, blocage des matières plastiques dans les intestins, ulcères, perforations). Ceci a de très graves conséquences à long terme sur la santé de ces animaux qui aboutit bien souvent à leur mort.

Les dangers pour notre santé

Ces plastiques en suspension dans la mer sont un cocktail de polluants chimiques qui contamine les océans, la faune marine et notre santé également. Ces plastiques continent des pesticides, des phtalates, des PCB, du bisphénol A. Le plastique qui stagnent dans l’eau absorbent en plus d’autres polluants. Toutes ces substances, une fois ingérées s’installent dans les tissus des organismes vivants, ils modifient notre système digestif, et ont une influence sur néfastes nos hormones.