Poêle à bois : les 6 critères pour bien choisir !


Par Sam

Publié le 2 août 2019

Thèmes : maison  poêle à bois 


Pour bien choisir un poêle à bois, certains critères sont incontournables et doivent être pris en compte dès le départ du projet : puissance, rendement, double combustion, prise d'air, dimension du foyer et des bûches, inertie thermique.
Les critères pour choisir un poêle à bois

La puissance

Un poêle à bois fonctionne de manière optimale à pleine puissance. Si le poêle est sur-dimensionné, il fonctionnera en sous-régime ce qui provoque l'encrassement des conduits de fumée tout en polluant plus.
A l'inverse, si le poêle est sous-dimensionné, il fonctionnera en sur-régime avec un risque d'usure prématuré.
La puissance doit donc être évaluée le plus précisément possible. Elle se calcule en fonction :
  • du volume à chauffer
  • de l'isolation du logement
  • de la situation géographique
A noter : si des travaux d'isolation sont prévus, il est impératif de les réaliser avant d'estimer la puissance du poêle à installer.

Le rendement

Plus le rendement est élevé, plus le poêle est efficace. Pour les appareils récents, il varie entre 70 et 85% pour les meilleurs. Il est donc préférable de choisir un poêle moins puissant, mais avec un rendement élevé et ainsi consommer moins de combustible. A la clé :
  • moins de dépenses pour l'achat du bois
  • moins de surface de stockage
  • moins de pollution

La post combustion, ou double combustion

Certains poêles à bois sont équipés d'un système de post combustion. Le principe consiste à brûler les gaz issus de la première combustion à l'aide d'une seconde combustion, d'où le nom "double combustion". Ce système augmente le rendement du poêle tout en diminuant l'émission de polluants.

Prise d'air

Lorsque c'est possible, une prise d'air externe est à privilégier. Elle évitera que le poêle ne consomme l'air déjà chauffé de la pièce, créant en plus une dépression qui peut entrainer plusieurs problèmes. A l'inverse, une prise d'air externe est la garantie que le poêle obtiendra tout l'oxygène nécessaire à une bonne combustion.
Concernant le poêle, il vaut mieux opter pour une version étanche, surtout si vous êtes équipés d'une VMC double flux et ou si vous habitez une maison BBC.

Dimension du foyer et taille des bûches

Le prix des bûches varie en fonction de leur taille. Opter pour un poêle à bois qui peut accueillir des bûches de 50 cm va permettre de faire des économies d'argent, ces bûches étant moins chères que des bûches plus courtes. Sans compter le gain de confort puisque l'autonomie de la flambée s'en trouve rallongée.

Inertie thermique

A défaut de pouvoir s'offrir poêle de masse (très onéreux mais avec une diffusion de la chaleur lissée dans le temps), les poêles en fonte offrent un bon compromis. L'acier est meilleur marché mais de par sa faible inertie, il diffuse rapidement la chaleur.

Newsletter

En vous inscrivant ici, vous allez être informé de nouvelles solutions durables :
Merci pour votre inscription et votre confiance !