Le plastique est partout !


Par La Rédaction

Publié le 3 avr. 2019

Thèmes : océan  plastique  pollution  zéro déchet 


Symbole d’une vie plus facile et pratique, le plastique s’est immiscé dans nos vies. Il a rendu notre quotidien tellement plus facile que nous n’avons pas pensé aux conséquences et aux traces que laisserait le plastique sur notre santé et l’environnement.
Depuis les années 60, les déchets plastiques s’accumulent.
9 milliards de tonnes de plastique ont été fabriqués depuis 1950 (selon un rapport de l’ONU)
À l’échelle mondiale, seulement 9% du plastique est recyclé.
Une grande partie du plastique usagé se retrouve en décharge… ou dans les océans.
plastique-danger-pollution-sante

Le plastique : comment en sommes-nous arrivés là ?

C’est dans les années 60 qu’il a trouvé sa place dans nos vies. Depuis, il s’est immiscé partout, et s’est rendu indispensable.
Il a transformé tous les secteurs d’activités et surtout l’industrie agroalimentaire. Il permettait alors de tout emballer, facilement et à moindre coût.
10 tonnes de plastique sont produites par seconde dans le monde : cela représente 8% de la production mondiale de pétrole (source : consoglobe)

Le plastique s’infiltre partout !

Après l’euphorie des années 60, on commence, bien des décennies plus tard, à déchanter.
Souvent son usage est unique, son utilisation est dramatiquement courte si l’on considère le temps qu’il lui faudra pour disparaître. Le plastique n’est pas si fantastique. Il a même des conséquences désastreuses sur l’environnement et notre santé.
Malheureusement, notre société en est devenu accro.
En seulement 50 ans, le plastique est devenu omniprésent.
Chaque molécule de plastique met des siècles à être dégradées en toutes petites particules que l’on appelle les microplastiques. A ce moment là, il faudra s’attendre à retrouver toutes ces micro et nanoparticules autour de nous, et…en nous.
Ces petites particules s’infiltrent déjà partout, et même dans nos organes.

90% des déchets plastiques que nous générons aujourd’hui vivront plus longtemps que nous.

En France, nous produisons plus de 3 millions de tonnes d’emballage en plastique.
Lorsque nous mettons nos emballages plastique dans nos poubelles jaunes, les déchets partent dans des centres de tri.
Dans le centre de recyclage, les déchets sont triés par type de plastique (transparent = PET ou plastique hautement résistant = PEHD). Le PET est utilisé pour créer de nouvelles bouteilles en plastiques, ou des textiles. Le PEHD est utilisé pour créer de nouveaux objets en plastique. Malheureusement, les taux de recyclage sont faibles.
Un cinquième des emballages en plastique est destiné au recyclage. Le reste est incinéré (47%) ou enfoui (40%).
La France est un des moins bon élèves en terme de recyclage.
Seul 6% des produits industriels sont fabriqués à partir de matières plastiques recyclées.

Le plastique et l’environnement

Les océans sont les souffre-douleur de notre luxure de plastique. Une grande partie de nos déchets en plastique échouent dans les océans.
Les courants marins transforment ces déchets en une masse compacte. On parle même aujourd’hui du septième continent dans l’océan Pacifique : sa surface ferait 3 fois celle de la France !
Les déchets s’éparpillent dans l’océan, s’accumulent dans l’estomac des animaux et le système respiratoire des animaux qui les confondent avec leur nourriture.
Ces poissons dont l’organisme est contaminé par les substances chimiques du plastique se retrouvent ensuite dans nos assiettes…

Le plastique alimentaire et la santé

Les constituants toxiques du plastique se mélangent au fil du temps aux aliments.
Il existe différents types de plastique marqué par un code allant de 1 à 7 :
  • 1 - Le PET : se trouve dans les bouteilles d’eau, les sacs de cuisson. Ces plastiques peuvent faire migrer des substances dans les aliments, surtout quand le plastique est chaud.
  • 2 - Le PEHD : il se trouve dans les bouteilles de lait, les conteneurs rigides. Il aurait une bonne compatibilité alimentaire.
  • 3 - Le PVC : il contient des substances très toxiques comme le DEHA et le célèbre bisphénol A (BPA)
  • 4 - Le PEBD : on le trouve dans les sacs de supermarché, de congélation, couverts jetables. Ce plastique ne fait pas migrer des substances vers les aliments.
  • 5 - Le PP : il se trouve dans les aliments industriels surgelés, les bouchons de bouteille, les gourdes. Au fur et à mesure de l’utilisation, ce plastique dégage des substances qui migrent vers les aliments.
  • 6 - Le PS : gobelets, emballages des produits laitiers. Il dégage une substance cancérigène quand il est chaud.
  • 7 - Les autres plastiques : on trouve dans cette catégorie de polycarbonate qui dégage du bisphénol A.
Le bisphénol (BPA) a fait beaucoup parlé de lui. Il trouve sa place dans nos vies dès notre naissance : beaucoup de biberons en contiennent.
Plusieurs produits de notre quotidien contiennent du bisphénol A. Le BPA est surtout utilisé pour fabriquer des objets durs en plastique.
Il a une influence prouvée sur le développement de nos hormones : ils ont un effet sur nos oestrogènes. Il peut provoquer à long terme des cancers de la prostate et du sein.

Que faut-il faire :

  • éviter absolument les plastiques des catégories 1, 3, 6 et 7.
  • éviter de chauffer les plastiques et utiliser plutôt des matières qui ne dégagent pas de polluants comme le verre, l’ions, la porcelaine.
  • éviter les emballages à usage unique, les films plastiques, les couverts jetables
  • choisir absolument des plastiques sans BPA