Les principes de la permaculture expliqués simplement


Par Sam

Publié le 11 mars 2019

Thèmes : permaculture  paillage du sol  rentabilité potager 


La permaculture fait beaucoup parler d'elle, mais n'est pas toujours bien expliquée. Il s'agit d'une philosophie de jardinage inspirée par la nature. Pour faire simple : observer comment fonctionne la nature, et reproduire au potager pour obtenir de meilleurs résultats. Inutile de préciser que les produits chimiques issus de l'agriculture conventionnelle sont bannis.
Les principes de la permaculture en toute simplicité

Observer et comprendre

La permaculture est avant tout une histoire de bon sens alors que l'agriculture conventionnelle est basée sur le dogme.
Avant de créer votre potager, l'idée est d'observer le terrain disponible et de trouver l'endroit idéal pour implanter un potager. Se demander où le soleil se lève et se couche et quels endroits sont les plus exposés. Quelles parties sont exposées aux vents dominants et / ou reçoivent le plus de pluie. Un bon indicateur, est d'observer l'herbe déjà présente : si elle est verte et abondante à un endroit, alors il en sera de même pour le potager.

Diversifier et associer les variétés au lieu d'utiliser des pesticides

Un des aspect clé de la permaculture est le compagnonnage des plantes. Il s'agit d'associer des plantes et d'éviter la monoculture. En effet, lorsqu'on regroupe toutes ses laitues au même endroit, les limaces vont causer des ravages.
Certaines plantes se protègent les unes les autres. Exemples :
  • l'odeur du cerfeuil protège les salades contre les limaces
  • l’ail protège les tomates, les carottes, les laitues, et betterave des insectes
  • le thym protège les choux et les brocolis
  • le basilic protège les tomates, les poivrons, les aubergines et les asperges
  • etc
Attention, l'inverse est vrai aussi : certaines plantent cohabitent très mal !

Le paillage du sol

Le paillage du sol est un autre point fondamental de la permaculture. La nature recycle tout et ne gâche rien. Ainsi tous vos déchets verts (de la cuisine au jardin) peuvent servir de paillage pour venir protéger et enrichir le sol.
Le paillage est expliqué plus en détail dans cet article :

Implantation

Chaque famille de plantes poussera à des hauteurs différentes et aura besoin de plus ou moins de soleil. Il est donc préférable de placer les plantes les plus grandes au nord, afin qu'elles ne fassent pas d'ombre aux plantes plus petites. Certaines plantes au contraire, apprécieront l'ombre et la protection de plantes plus grandes.

Rotation des cultures

La rotation des cultures est le fait de ne pas cultiver le même légume au même endroit 2 années de suite. Pourquoi ? Car le légume aura appauvri le sol de certains de ses nutriments. L'idée est donc de faire tourner les cultures. Cependant, cela peut vite devenir un casse-tête. Une règle très simple et efficace, d'une année à l'autre, remplacer un légume-racine :
  • carottes
  • radis
  • pomme de terre
  • etc...
par un légume-feuille :
  • épinards
  • salades
  • cucurbitacées
  • etc...
Et d'inverser l'année suivante.

Conclusion

Avec une productivité nettement supérieure à celle de l'agriculture conventionnelle et même biologique, la permaculture a fait plus que ses preuves. Et sans aucune utilisation de produits chimiques, elle respecte la vie du sol et produit une nourriture réellement saine, pleine de nutriments. La permaculture est aussi plus économique et simple de mise en oeuvre puisque basée sur le bon sens. Elle est accessible à tout le monde, à condition d'avoir une petite parcelle de terrain.

Newsletter

En vous inscrivant ici, vous allez être informé de nouvelles solutions durables :
Merci pour votre inscription et votre confiance !