Comment prendre soin de sa flore intestinale ?


Par La Rédaction

Publié le 24 mai 2019

Thèmes : dysbiose  microbiote  prébiotique  probiotique  alimentation  flore intestinale  or  fibre 


On ne la voit pas mais quand elle est de moins bonne qualité on le remarque immédiatement. Nous parlons bien de la flore intestinale. Une bonne santé rime forcément avec une bonne flore intestinale. 80% de notre immunité se joue dans nos intestins !
Ce microbiote est précieux : il influence notre santé globale.
Plusieurs recherches récentes ont observé que les personnes souffrant d’obésité, d’allergies, de diabète, maladies auto-immunes et cardio-vasculaires possèdent un microbiote différent des personnes en bonne santé.
Plusieurs maladies sont liées à un microbiote de mauvaise qualité, c’est à dire à une faible diversité bactérienne, de mauvaises bactéries plus nombreuses que les bonnes.
Comment entretenir ou retrouver une bonne flore intestinale ?
nettoyer-flore-intestinale

L’alimentation

  • Donner à son microbiote des probiotiques. Les probiotiques sont des bactéries qui renforcent notre flore intestinale. Ils proviennent essentiellement de notre alimentation. On les trouve dans les laits fermentés, fromages fermentés non pasteurisés, la choucroute, les olives, et certaines formes de soja (miso et tempeh). On peut également en trouver sous forme de compléments alimentaires.
  • Donner à son corps des prébiotiques. Ce sont des fibres végétales. Les prébiotiques vont nourrir les bactéries non pathogènes et leur permettre de se multiplier. Leur avantage est de fournir beaucoup de fibres : solubles ou insolubles, notre flore intestinale en raffole pour bien fonctionner. Plus elles sont diverses mieux c’est. On les trouve bien sûr dans les fruits et légumes, les céréales complètes.
  • Manger moins de sucres : trop de sucres modifie et appauvrie la diversité de la flore intestinale, et provoque un état inflammatoire des intestins.

Faire du sport

En plus de son effet effet anti-stress, faire du sport a une action bénéfique sur la digestion car il active le transit intestinal (par exemple le yoga est excellent pour cette raison).

Une étude irlandaise réalisée à l’université de Cork en 2014, a montré qu’une activité physique régulière et modérée permet d’avoir une plus grande diversité microbienne et une baisse de l’état inflammatoire dans l’intestin.

Une autre étude réalisée au Japon en 2008 a étudié des rats. Deux groupes ont été composés : des rats actifs et d’autres sédentaires. Les rats actifs produisaient plus de butyrate (une substance produite par des bactéries). Le butyrate nourrit et permet le renouvellement des cellules de l’intestin.

Les antibiotiques et la flore intestinale : mauvais ménage !

La prise d’antibiotique tue les mauvaises bactéries mais détruit également les bonnes bactéries. Les antibiotiques ne font pas la différence entre les mauvaises et les bonnes bactéries intestinales.
L’antibiothérapie à répétition est donc à éviter. Pour récupérer ses bonnes bactéries, certains suggèrent la prise de probiotiques pendant et/ou après la prise d’antibiotique. Une façon sûre et efficace de retrouver une bonne flore intestinale est de fournir à son intestin une alimentation riche en fibre sur le long terme.

En 2016, une étude a montré, qu’après une antibiothérapie, la flore intestinale des sujets avait changé. Ces mêmes chercheurs ont remarqué qu’après une prise d’antibiotiques, tout autre traitement médicamenteux était moins efficace. Cet effet est dû à la réduction en quantité d’une enzyme (Cyp2b10) qui permet au foie de métaboliser les médicaments.

Sources :
- Institut de cardiométabolisme et nutrition
- Voluntary running exercise alters microbiota composition and increases n-butyrate concentration in the rat cecum - Matsumoto, M. - 2008.
- Exercise and the microbiota - O’Sullivan - 2015
- Effect of Intestinal Flora on Protein Expression of Drug - Ohtsuki, S. - 2016