Pourquoi le miel est un puissant cicatrisant ?


Par La Rédaction

Publié le 25 avr. 2019

Thèmes : cicatrisation  antioxydant  polyphénol  abeille  miel  peau 


Le miel est l’un des antibiotiques naturels les plus efficaces. Il possède une réelle action sur les infections bactériennes et certaines affections de la peau. Aujourd’hui il est utilisé par les médecins en chirurgie mais aussi en cosmétique.
Appliquer directement du miel sur les plaies était une pratique répandue. Cette façon se faire s’est perdue avec l’arrivée massive des antibiotiques.
Pourtant, l’apithérapie (soins octroyés grâce aux produits de la ruche) était déjà pratiquée il y e des milliers d’années aux quatre coins du monde. Les egyptiens, la médecine chinoise, romaine et ayurvédique font également mention du miel pour soigner.

La médecine actuelle redécouvre et reconnait aujourd’hui les vertus du miel pour soigner la peau : brûlure, plaies infectées, plaies chronique, ulcères, acné et autres affections cutanés peuvent être soignées naturellement.
miel-cicatrisation

Le miel à l’hôpital : il a fait ses preuves

Dans sa fonction antibactérienne et cicatrisante, le miel est devenu un pansement hautement efficace utilisé aujourd’hui dans les hôpitaux.
Le CHU de Limoges a effectué de nombreux travaux sur l’efficacité du miel pendant 27 ans.
Au début, en 1984, dans cet hotpital, le miel était utilisé au service de chirurgie viscérale et transplantations pour son potentiel de cicatrisation.
Au fil de leurs expériences ils se sont rendus compte le miel de plantes était encore plus efficace que le miel de fleurs en terme d’action antibactérienne. Les meilleurs résultats s’obtenaient en utilisant le miel de thym.

Une étude réalisée 4 ans plus tard, en 1988, a prouvé que sur 3 types de plaies différentes, la vitesse de cicatrisation était presque deux fois plus rapides avec le miel qu’avec deux autres médicaments classiques.

A l’hôpital de Limoges, le miel est devenu un médicament auquel les médecins ont recours avec confiance et conviction.

A ce jour, le miel est couramment utilisé dans plus de 20 hôpitaux en France.

Pourquoi le miel est antibactérien ?

Le miel est un antibiotique naturel (sans effet secondaire) car il ne contient quasiment pas d’eau mais une forte concentration en sucre. La prolifération bactérienne est impossible dans un tel milieu.
Le miel contient aussi de nombreuses substances possédant une réelle action antibactérienne sur un large spectre et ne créant pas de résistance :
(Ces substances à effet antibactérien sont appelées des inhibines.)
  • le peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée) : modifie les protéines des microorganismes. Ils ne peuvent survivre à son contact.
  • l’acide gluconique : c’est grâce à cet acide que le miel possède un pH aussi faible (entre 3 et 5). Or dans un tel milieu acide les microorganismes ne peuvent se développer.
Ces deux substances sont le résultat du mélange entre l’eau et le miel. Dès que le miel entre en contact avec une surface légèrement humide (comme la peau ou une plaie) se produit une réaction oxydante qui va former une enzyme, la glucose-oxydase.

D’autres substances non peroxydes empêchent le développement des bactéries :
  • l’effet osmotique du miel : du fait de sa forte concentration en sucre, les éventuelles bactéries se videront de leur eau par effet osmotique. Elles ne pourront alors pas survivre.
  • le méthylglyoxal (MGO) : molécule bactéricide
  • les flavonoïdes : ils appartiennent aux fameux polyphénols. Ils possèdent une action anti-inflammatoire, antioxydante et renforcent l’immunité.

Pourquoi le miel a-t-il ce pouvoir cicatrisant ?

Le miel favorise la croissance des tissus multiplie des cellules pour réparer les tissus.
Le peroxyde d’hydrogène contenu dans le miel stimule la revascularisation des plaies et la formation des tissus. Il accélère le temps de cicatrisation.

Newsletter

En vous inscrivant ici, vous allez être informé de nouvelles solutions durables :
Merci pour votre inscription et votre confiance !