La méditation : faites-vous ce cadeau !


Par La Rédaction

Publié le 25 févr. 2019

Thèmes : méditation  calme  subconscient 


On en a tous entendu parler. De plus en plus de personnes se mettent à méditer. Ils disent qu’ils se sentent mieux. Il paraît qu’il y a plein de bienfaits à méditer …
Cette pratique fait l’objet de nombreuses recherches qui convergent toutes vers un point : la méditation nous fait du bien, les bienfaits sont très nombreux, c’est un vrai médicament pour le corps et l’esprit.
Le méditation apaise le mental, le corps et change même la structure de notre cerveau.

Comment maîtriser son cerveau pour être finalement, grâce à la méditation, de meilleurs personnes pour soi et les autres ?
bienfaits-meditation
Dans un monde en perpétuel mouvement, nos vies sont ballotées par un flot d’agitations diverses. Submergés par 60000 pensées par jour, nous saturons de surinformation.
Selon le psychologue Matthew Killingworth (université de Harvard), nous passons 47% de notre temps d’éveil à penser à autre chose qu’à ce que nous faisons réellement.
Nous ne sommes pas présents à ce que nous faisons.
Comment gérer nos pensées ?
Comment maîtriser le mental pour ne plus subir ces surcharges de pensées ?
La pleine conscience permettrait de les maîtriser et de trouver un apaisement.
Il est important de s’offrir un moment pour soi, pour se recentrer.
Faites une pause …. non pas régressive car en méditant on devient même meilleur !
C’est en s’apaisant qu’on devient plus productif, qu’on se réalise en tant qu’être humain et c’est en passant un peu de temps à méditer qu’on en gagne à vivre mieux.

C’est quoi la méditation ?

La pratique de la méditation remonte à plus de deux millénaires. C’est une technique ancestrale qu’utilisaient les moines bouddhistes.
Loin d’être une religion, la méditation est basée sur des techniques d’entraînement mental dans le but d’améliorer sa condition au quotidien.
C’est tout simplement le fait d’être attentif à ce qu’on est en train de faire.
C’est un état de conscience et d’observation du moment présent. Il n’y a pas d’objectif à atteindre, juste Être.
Être plus attentif à notre vie pour savoir profiter de chaque instant, même les plus anodins. Savoir apprécier à nouveau tous les petits plaisirs et écouter ses sensations qui construisent la trame du grand bonheur.

Les bienfaits de la méditation sur le cerveau

Depuis plusieurs années, de nombreux chercheurs s’intéressent aux bienfaits de la méditation sur le cerveau. Ils ont réussi à prouver par la science que la méditation améliore la neuroplasticité : certaines zones se renforcent alors que d’autres zones, comme celles liées à la douleur, sont moins utilisées. C'est une forme de musculation pour nos cellules grises ...

Le cerveau serait tout simplement plus performant :

meilleure mémoire, meilleur apprentissage, meilleure attention.
 En apprenant à se focaliser sur l’instant présent, comme on dit : en développant notre « pleine conscience » on est plus concentrés. Le cerveau apprend à se concentrer et à ignorer les distractions. Il est donc plus présent, et ouvert à la mémorisation.
Une étude parue en 2011 dans Psychiatry Research montre que la pratique de la médiation augmente la matière grise dans le cerveau.
La méditation épaissit le cortex préfontral (la partie du cerveau qui gère la mémoire, le raisonnement, les liens affectifs et … les conflits).

La méditation ralentit l’apparition des maladies dégénératives :

la méditation réduit l’atrophie de certaines parties du cerveau et les neurones de la zone liées aux expériences passées se connectent mieux. En 2013, l’université de Wake Forest a prouvé que les méditants (ils ont sélctionnés des participant qui présentent des troubles cognitifs) auraient un hippocampe (partie du cerveau qui gère la mémoire) plus développé après avoir adopté régulièrement la méditation.

Les effets sur le corps : la méditation rendrait notre corps plus fort et plus jeune ?

  • la méditation permettrait d’être plus de résistant à la douleur : selon une étude menée par le docteur Kober, spécialiste des neurosciences à l’université de Yale, la méditation aiderait à réduire la sensation de douleur de 27% et l’activité cérébrale liée à la douleur serait réduite de 45%.
 Une autre étude menée en Californie (au centre médical Wake Forest) a montré que l’intensité d’une douleur peut être diminuée de 60 à 40% grâce à la pratique régulière de la méditation. Elle modifierait le fonctionnement des zones du cerveau liées à la douleur.
  • la méditation retarderait le vieillissement : depuis des dizaines d’années les chercheurs se penchent sur cette question. Les résultats de toutes ces études sont formels, la médiation retarde le processus du vieillissement et nous rendrait même plus jeune.
  • au niveau cérébral : certaines zones du cerveau ne décline pas chez les méditants (cortex cingalaise postérieur, lié à la mémoire).
  • au niveau hormonal : la méditation provoque des taux plus élevé de DHEA-S, l’hormone anti-vieillissement (hormone qui déclenche la fabrication de la testostérone, oestrogènes et progestérone). Plus on viellit, moins le corps sécrète de DHEA-S. Or les études montrent que les taux de DHEA-S des méditants restent supérieurs à ceux des non-méditants.
  • au niveau des chromosomes : les télomères sont des capuchons situés sur les chromosomes. Avec le vieillissement, les télomères s’usent. Le stress accélère l’usure des télomères et induit donc un vieillissement prématuré et accéléré des cellules. Or il existe une enzyme, la télomérase qui inverse ce processus : elle protège et ralonge les télomères. La méditation augmente la production de téloméraze de 30% (selon une étude réalisée sur 3 mois menée par le Prix Nobel Elisabeth Blackburn). Selon elle, les méditants ont des télomères plus longs, ce qui rallonge notre vie en bonne santé physique et mentale.

Les effets sur la santé en général

  • la méditation réduit hypertension
  • permet un meilleur sommeil
  • réduit le sentiment d’anxiété, c’est un antidépresseur, la méditation offre plus de résistance au stress : une pratique régulière a pour effet de relâcher certaines connexions nerveuses, les centres d’émotions liés au stress sont mieux gérées
  • nous rend plus stable : avec plus de contrôle cognitif on est de meilleure humeur, plus stable et résistant aux aléas de la vie

Les bienfaits sur les relations sociales

La méditation permet d’être plus stable et empathique. On est plus indulgent envers soi et les autres. En prenant soin de soi, on est alors plus disponible et disposé à interagir plus posément avec les autres. On sait mieux gérer nos émotions grâce à plus de souplesse obtenue dans le cortex insulaire. En contrôlant ses émotions, nous pouvons maîtriser les sentiments négatifs et mieux vivre avec les autres.
La méditation permet d’accepter que les autres pensent différemment de nous, puisque la méditation développe les partie du cerveau qui gèrent l’empathie.
En somme, en créant une connexion avec soi, on est plus disposé à côtoyer sereinement les autres. Constance et acceptation sont les maîtres mots de nos nouvelles relations sociales.

Les autres bienfaits de méditation que l’on ne soupçonne pas

la méditation ouvre la porte du subconscient :

lorsque le cerveau fonction au rythme cérébral alpha, les deux hémisphères gauche et droit s’harmonisent, ce qui nous permet d’avoir une vision plus juste des choses (plus cohérent, logique, tout en étant à l’écoute de nos intuitions). On peut alors prendre de meilleures décisions.
C’est dans le stade le plus apaisé du mode alpha que l’on peut avoir accès à son subconscient, lui donner des ordres et donc changer ses habitudes.
Plus on pratique la méditation, plus cette porte vers l’inconscient s’ouvre, on peut alors avoir accès à la richesse de notre inconscient.
C’est dans ces conditions que l’on peut modifier des choses dans notre esprit pour par exemple, arrêter de fumer, se fixer des objectifs et les tenir, travailler son intuition, améliorer son intuition, sa confiance en soi.

la méditation développe la créativité :

une étude réalisée à l’université de Leiden a montré que la méditation permet de trouver en soi plus de nouvelles idées, de sortir de ses schémas de pensées habituels, d’être plus créatif grâce à un fonctionnement plus équilibré du cerveau.

Comment méditer ?

  • Quelques minutes par jour suffisent à entraîner le cerveau et à créer une habitude de plénitude.
  • C’est la régularité qui permettra au modifications de s’installer. Méditer un peu tous les jours est la clé.

Comment commencer ?

  • essayer de ne pas penser au passé ni au futur mais d’être dans le ressenti du moment présent
  • ressentir son corps, le scanner pour mieux le ressentir, se focaliser sur sa respiration qui devient un repère
  • trouver son moment et l’endroit idéal (seul dans une pièce au calme, ou même dans le métro, les yeux ouverts ou fermés, chacun peut trouver le contexte qui lui plaît le plus)
  • ne pas se fixer d’objectifs, se mettre la pression, ne pas se juger. Il s’agit d’observer ce qui se passe en soi, tout simplement.
  • pratiquer un peu tous les jours plutôt que 1 heure seulement le dimanche

Newsletter

En vous inscrivant ici, vous allez être informé de nouvelles solutions durables :
Merci pour votre inscription et votre confiance !