Le microbiote intestinal : pourquoi est-il si important ?


Par La Rédaction

Publié le 24 mai 2019

Thèmes : dysbiose  microbiote  prébiotique  probiotique  alimentation  flore intestinale 


La flore intestinale passionne les chercheurs. Au fil du temps, ils se sont rendus compte de son importance cruciale. Le type de bactéries qui compose notre flore intestinale conditionnerait notre santé de façon globale.
microbiote-humain

C’est quoi la flore intestinale ?

Ce sont tous les micro-organismes contenus dans les intestins, que l’on appelle aussi microbiote intestinal. Ils vivent en harmonie dans notre corps humain et sont dits « non pathogènes », parce qu’ils participent activement à notre bonne santé. Dans le corps il existe différents microbiotes : dans la bouche, la peau, le nez, les poumons, le vagin. Le microbiote intestinal est le plus important du corps humain.
Chaque individu possède son propre microbiote, il se forme à la naissance, au contact de la flore vaginale de la maman et des micro-organismes de l’environnement lors et suite à l’accouchement.

De quoi est composée la flore intestinale ?

La composition de tout ce beau monde dépend de leur emplacement dans le tube digestif.
Environ 2kg de micro-organismes sont situés surtout dans l’intestin grêle et le côlon. Il est composé de :
  • 100 000 milliards bactéries
  • virus
  • champignons non pathogènes
  • parasites

Pourquoi le microbiote est si importante pour la santé ?

La science a réalisé plusieurs recherches et a mis en évidence le lien entre des déséquilibres du microbiote et certaines pathologies.
Un état de bonne santé est le résultat d’une symbiose entre le microbiote et l’organisme de l’hôte, et entre les différents micro-organismes entre eux.

Le microbiote joue un rôle dans :

  • le fonctionnement du système immunitaire : les bonnes bactéries du système digestif vont combattre les bactéries pathogènes, prévenir les allergies
  • la digestion : une bonne flore intestinale facilite l’assimilation des aliments, participe à la synthèse de certaines vitamines, décompose et fermente les aliments non digestibles. Certaines bactéries améliorent le métabolisme de notre nourriture alors que d’autres le dégradent. Par exemple : la bactérie Prevotella (que l’on retrouve dans les fibres) améliore le métabolisme du glucose.
 C’est un cercle vertueux : la bonne nourriture a un effet bénéfique sur notre microbiote et notre microbiote a un effet sur le bon métabolisme de la nourriture ingérée. Ce qui profite à un bon état de santé global.

Comment savoir si on a une bonne flore intestinale ?

  • si vous avez du mal à perdre du poids : de mauvaises bactéries intestinales ont un effet sur l’appétit, le sentiment d'avoir toujours faim, une mauvaise digestion et mauvais métabolisme énergétique. (Source : Justin Sonnenburg, microbiologiste à l’Ecole de médecine de l’université de Stanford)
  • si vous souffrez d’allergies : lorsque l’intestin contient des « mauvaises bactéries », sa fonction de barrière protectrice ne peux plus être assurée de façon optimale. Cela veut dire que des molécules peuvent entrer dans l’intestin. Elles arrivent ensuite dans le sang alors qu’elles ne le devraient pas. Le corps réagit alors par des symptômes allergiques. Les bonnes bactéries au contraire, protège cette barrière intestinale. (source : Albert Einstein College of Medicine, Université Yeshiva à New York).
  • acné : les bactéries intestinales sont sensibles à nos émotions, notre état de stress. Cela peut à long terme changer notre flore intestinale et donc provoquer une perméabilité des parois de l’intestins. Cela provoque un état inflammatoire et un déséquilibre du glucose dans le corps. Or ces états sont favorables à l’apparition de l’acné.
  • si vous souffrez d’anémie : (manque de fer). Le fer apporte l’oxygène des poumons vers les tissus. Les symptômes de l’anémie sont : fatigue, manque de concentration, vertiges. Naturellement, quand nous manquons de fer, le corps déclenche un processus qui permet d’augmenter l’absorption du fer depuis notre alimentation grâce à l’action de notre microbiote. Mais si celles-ci sont de mauvaises qualité, ce processus ne peut être assuré correctement. L’anémie s’installe. (Source : Bobby J Cherayil, Massachusetts General Hospital)

De quoi dépend la qualité de notre flore intestinale ?

  • diversité alimentaire
  • hygiène
  • traitement médicaux
  • génétique
En fonction de ses éléments, le microbiote intestinal évolue pendant les premières années de la vie pour ensuite se stabiliser.
Mais notre hygiène de vie, l’alimentation et les éventuels traitements médicamenteux (surtout la prise d’antibiotiques) vont changer le contenu en bactéries de notre microbiote. Certaines personnes chanceuses ont des bactéries plus stables que d’autres, malgré les changements provenant de l’extérieur.

Sources :
- Académie Sahlgrenska, Université de Göteborg.
- Inserm
- www.gutmicrobiotaforhealth.com