Vous avez mal au dos depuis des années ? Et si c’était vos fascias ?


Par La Rédaction

Publié le 5 févr. 2020

Thèmes : fascia 


Les fascias pourraient expliquer de nombreux maux et douleurs que nous ressentons, pour lesquels aucun remède ne s’est montré efficace.
Autrefois, les médecins considéraient les fascias comme un simple tissu conjonctif du corps humain. Organe oublié des anatomistes, plusieurs chercheurs se penchent aujourd’hui sur cet organe à part entière qui semble être beaucoup plus important qu’il n’y paraît : cause ou solution à nos douleurs inexpliquées ?
Les fascias pourraient-ils expliquer ces douleurs qu’aucun médecin ne réussit à apaiser ?
fasciatherapie

C’est quoi un fascia ?

De la tête aux pieds, les fascias sont partout. C’est un organe à part entière. Ce tissu conjonctif omniprésent dans le corps humain relie tous les éléments de notre corps entre eux.
C’est une sorte de matrice, comme une toile d’araignée, qui sert de support à tout l’organisme.

De quoi sont composés les fascias ?

  • essentiellement d’eau à 60% de leur poids
  • de collagène : une protéine qui rend les fascias puissamment solides
  • d’élastine : une protéine solide et élastique en même temps qui permet aux fascias de s’étirer et de retrouver leur forme originale. Plus les fascias sont souples et élastiques, plus notre corps est mobile.
  • de protéoglycanes : un mélange de protéines et de glucides. C’est une sorte d’éponge qui garde l’eau dans les fascias.
Des bons fascias ont une texture gélatineuse et humide.

A quoi servent les fascias ?

Les fascias sont partout dans notre corps et maintiennent l’intégrité de notre morphologie. Ils entourent et pénètrent tous les organes, les muscles, les os et les nerfs. C’est un réseau continu qui enveloppe l’ensemble du corps. Ils séparent et connectent l’ensemble du corps, traversent les muscles pour se rejoindre et former par exemple les tendons, les ligaments, etc.
Les fascias forment un réseau de communication allant de la tête au pied. C’est l’intranet du corps.

Les fascias sont connus à ce jour pour assurer plusieurs fonctions :

  • gestion de force dans les muscles : les fascias transportent la force d’un muscle à l’autre, ils sauvegardent la force et la libèrent quand cela est nécessaire
  • transport de la lymphe : ils aident la lymphe à circuler dans le corps jusqu’aux ganglions lymphatiques
  • réserve d’eau
  • communication entre les nerfs et les vaisseaux, communication entre le corps et le cerveau
  • amortisseur : les fascias sont constamment en train d’absorber les chocs, de s’ajuster à nos mouvements pour préserver l’intégrité de notre corps. Ils maintiennent et préservent la forme du corps et la continuité tissulaire.

Les fascias et les douleurs chroniques

Les douleurs du corps ont souvent des origines multifactorielles, mais soigner ses fascias pourra indéniablement aider le corps de façon globale.
Selon Robert Schleip, spécialiste du fascia, cet organe serait le plus sensoriel du corps. Les fascias reflètent notre état général, corporel et émotionnel. C’est le lieu de nos chocs subis gardés en mémoire par notre corps.
Les fascias seraient l’un des organes les plus sensoriels. Ils sont plus sensibles à la douleur que les muscles car ils sont riches en nocicépteurs (éléments qui transmettent le message de la douleur). Les fascias sont donc hypersensibles et comme ils sont reliés entre eux, une douleur à un endroit peut se répercuter à un autre endroit du corps.
Les fascias contiennent aussi des récepteurs du système nerveux sympathique (activité inconsciente du corps en situation de combat ou fuite).
 Selon Serge Paoletti, les fascias agiraient en amont du sytème nerveux central en ce qui concerne la douleur.
 Une émotion négative ou un choc physique peuvent se répercuter sur un fascia. Dans ce cas il se rigidifie et se crispe. Il perd alors sa fonction d’amortisseur du corps et c’est toute la zone autour du fascia crispé qui se rigidifie. C’est ainsi que naissent les douleurs chroniques et les tensions. Le blocage des fascias augmente le risque de blessures.
Des études montrent également que les fascias sont sensibles au stress, ce qui explique pourquoi on aurait mal au dos quand on est stressé.

Comment prendre soin de ses fascias ?

L’alimentation :

Apporter les nutriments nécessaires à la régénération des fascias. Le collagène des fascias étant composés de protéines, il faudra lui apporter les 9 acides aminés essentiels qui aideront à la production de nouvelles cellules saines.

Le sport :

Lorsqu’on manque d’activités physiques, les fascias s’épaississent et s’entremêlent. Cet état des fascias entraînent l’inflammation des muscles environnants.
« Quand on ne bouge pas, on rouille » affirme Robert Schleip, spécialiste des fascias. Une activité physique régulière stimule la production de nouvelles cellules de fascias. Ces nouvelles cellules sont alors plus élastiques.
L'idéal est de diversifier ses activités pour que les fascias conservent leur mobilité. Les tissus de fascias se régénéreront avec le temps et la persévérance dans l’activité sportive régulière. 
Le yoga est un exemple parfait d’exercices types à pratiquer pour entretenir ses fascias.

La fasciathéraphie :

Des pressions et massages des fascias abîmés permettront de retrouver et d'assouplir des tissus et surtout de solliciter les capacités naturelles du corps à se reconstruire. Les pressions appliquées sont en générales très douces afin de trouver l’origine du tissu abîmé. La fasciathérapie est pratiquée en général par un kiné, un ostéopathe ou un praticien spécialisé.
Références

Fascia Research Group

En vous inscrivant ici, vous allez être informé de nouvelles solutions durables :
Merci pour votre inscription et votre confiance !