Les vertus de l’ennui


Publié le : 25 mars 2020

Par : La Rédaction

Thèmes abordés : antidépresseur  empathie  créativité 


« Celui qui connaît l’art de vivre avec soi-même ignore l’ennui », écrivait Erasme.
L’ennui est ce sentiment de vide ressenti lorsqu’on réalise des activités sans intérêts, non stimulantes, ou même quand on ne fait rien du tout.

L’ennui peut donc être douloureux, angoissant, il peut faire peur.

Les réseaux sociaux, le travail, les médias, les loisirs nous éloignent de l’angoisse de l’ennui.
Même les enfants ont aujourd’hui un emploi du temps de ministre.

Être seul avec soi même, sans rechercher toutes sortes de stimulis servant d'échappatoire à notre solitude existentielle, aurait de grandes vertus.

D’un moment aussi stérile que l’ennui, naîtraient en soi des processus féconds et constructeurs.
ennui-vertu-remedes

L’ennui est constructeur

Pour un enfant (comme pour un adulte), l’ennui permet d’aller naturellement vers ses propres centres d’intérêt. Apprendre dès le plus jeune âge à ne dépendre que de soi pour être heureux est essentiel. Savoir être seul développe une aptitude à savoir décider par soi même et à être bien avec soi même.

L’ennui permet de se reconnecter à soi, se rapprocher de ses émotions, ses envies, ses désirs. On peut rêver, imaginer et se connecter à soi de façon autonome.

L’ennui nous donne envie d’apprécier les autres

Paradoxalement, le fait de savoir être heureux avec soi même, sans dépendre d’autrui, nous permet de mieux apprécier la compagnie des autres, et de ne pas les surcharger d’attentes trop lourdes à porter, qui souvent enveniment les relations. Libérés de l’angoisse de la dépendance, nous sommes plus à même d’approcher l’autre pour ce qu’il est vraiment et non pour ce que nous voudrions qu’il soit pour nous, pour ce qu’il pourrait nous apporter.


"Une fois l’esprit libéré, le monde autour de soi s’illumine. Et quand le monde s’illumine, nous devenons davantage bienveillants avec autrui" - Keisuke Matsumoto, moine bouddhiste.

L’ennui stimule la créativité

Être. Seulement être. Se donner l’opportunité de reposer le cerveau.
L’ennui est une occasion rare de laisser aller les pensées, développer l’imagination pour lutter contre la solitude. 
Les personnes créatives ont souvent été celles qui s’ennuyaient le plus étant enfant. Faites le test autour de vous !
Une étude menée par l’Université de Central Lancashire en 2013 a montré que les tâches répétitives (considérées comme ennuyeuses) étaient utiles pour développer la créativité des enfants et adultes.
En effet, pendant que vous réalisez une tâche ne nécessitant aucun effort mental ou perçue comme simple, votre cerveau lui, continue de travailler.
Pendant une activité qui ne nécessite pas de réflexion, l’esprit est libre de trouver des solutions, de rêver, en bref d’être plus créatif. (1)
L’imagination est par ailleurs essentielle dans le processus emphatique :

L’ennui : bon pour le moral

Dans une certaine dose, ce temps de pause est une occasion unique de se questionner, de mettre sa vie à plat. Trouver le chemin du bonheur n’est souvent possible que lorsque l’esprit est posé.
Le défit est d’apprivoiser l’ennui pour qu’il devienne un allié. Même si c’est difficile au début car inhabituel, l’ennui se révèlera enrichissant.
D’après le psychiatre Patrick Lemoine, l’ennui est une opportunité pour apprendre à être heureux.
Selon lui, le bonheur est la capacité à être en harmonie avec soi-même. Le fait de s’ennuyer permet de prendre le temps de se créer, de réfléchir à ce dont nous avons vraiment envie. (2)
Références

(1) https://www.uclan.ac.uk/news/being_bored_at_work_will_boost_your_creativity.php
(2) S’ennuyer, quel bonheur ! (Armand Colin, 2007)

En vous inscrivant ici, vous allez être informé de nouvelles solutions durables :
Merci pour votre inscription et votre confiance !