Les écrans perturbent le sommeil


Par La Rédaction

Publié le 27 mai 2019

Thèmes : cerveau  écran  lumière bleue  insomnie  sommeil 


Nous l’avons tous vécus : un dernier coup d’oeil à nos emails et voilà que l’envie de dormir s’en est allée. On entre alors dans un combat pour retrouver les bras de Morphée, bras qui nous étaient pourtant grands ouverts juste avant de regarder notre écran.
Comment les écrans peuvent agir sur le sommeil en aussi peu de temps ?
ecran-sommeil-conséquence

Les écrans contre la mélatonine :

La mélatonine est une hormone qui permet de garder un bon rythme de veille et sommeil. Ce rythme s’appelle le rythme circadien, c’est en gros notre horloge biologique interne.
Cette hormone est produite par l’épiphyse (encore appelé glande pinéale). Dès que la lumière du jour commence à baisser, elle commence à son tour son travail de libération de l’hormone du sommeil, la mélatonine.
La mélatonine gère le fonctionnement de différents organes et gère aussi d’autres hormones (comme le cortisol, c’est à dire, l’hormone du stress), la température du corps, l’éveil, le sommeil.
Or la sécrétion de mélatonine chute dès lors qu’on est exposé à la lumière bleue de nos écrans.
La lumière bleue active les photorécepteurs. Ces sont des petites cellules situées dans la rétine et qui sont sensibles à la lumière. Une fois ces cellules activées, la mélatonine est supprimée.
En plus, les écrans stimulent la sécrétion de cortisol, c’est l’hormone du stress, celle qui nous tient éveillé.
Il faut donc bien se garder de regarder n’importe quel écran.

Les écrans excitent le corps et l’esprit :

Les écrans excitent et gardent l’esprit en alerte. On met alors plus de temps à trouver le sommeil. L’état de détente nécessaire au sommeil est totalement parasitée.
Trop d’images, trop d’informations : les écrans sont une réelle surcharge d’informations. Ils augmentent le rythme cardiaque et la pression sanguine.
Une récente étude a montré que l’utilisation intensive d’Internet (25 heures au minimum par semaine) favoriserait l’hypertension artérielle (source : revue médicale Journal of School Nursing).

Les écrans nous réveillent :

Garder le téléphone dans la chambre et voire pire : garder le téléphone allumé dans sa chambre à coucher, empêche de créer une atmosphère propice à la détente et au sommeil. Les alertes de messages, textos et toute autre sorte de notifications gardent notre attention éveillée. La tentation est alors trop forte de consulter sa messagerie.

Les solutions :

  • optez pour un couvre-feu d’une heure et demie avant votre heure de coucher. Pour se coucher à 22h30, poser de côté votre smartphone ou votre tablette
  • si vous avez vraiment besoin d’utiliser votre appareil, portez des lunettes anti lumière bleue ou posez des filtres anti lumière bleue sur vos écrans
  • évitez d’embarquer vos écrans dans la chambre à coucher