L’alimentation bio fait-elle vraiment une différence sur la santé et l’écologie ?


Publié le : 31 janv. 2020

Par : La Rédaction

Thèmes abordés : agriculture biologique  consommation  pollution 


La consommation de produits bio est en constante augmentation depuis les années 90.
Nous tenons pour acquis que manger bio est bénéfique pour notre santé, que l’agriculture bio a un moindre impact sur l’environnement que l’agriculture conventionnelle. 
Est-ce que manger bio apporte un réel avantage sur la santé et sur l’environnement ?
La question est d’autant plus importante qu’un quart de notre empreinte carbone est lié à notre alimentation (production, transformation et transport des aliments). Peut-on essayer de réduire cette empreinte carbone en mangeant bio ?
Les bénéfices nutritionnels et environnementaux sont ils bien réels ?
Y a t-il un réel lien entre l’absence de maladies chroniques et une alimentation d’origine biologique ? Et si l’écologie se jouait aussi dans notre assiette ?
Quels sont les effets à long terme d’une consommation de produits biologiques sur la santé et l’environnement ?
alimentation-bio-sante-pollution-planete

L’étude Bionutrinet

C’est à ces questions que l’étude Bionutrinet a essayé de répondre.
Cette étude publiée le 15 avril 2019 dans la revue American Journal of Clinical Nutrition a été menée par l’Inra et ses partenaires. Elle se base sur cohorte prospective de 29000 participants (un groupe suivi pendant plusieurs années).

Nutritionnistes, économistes, toxicologues, agronomes, spécialistes de l’environnement se sont réunis pour étudier l’acte de la consommation biologique.
Les données ont été collectées à l’aide d’un questionnaire de fréquence alimentaire allant des habitudes de consommation alimentaire, en passant par le mode de vie, l’indice de masse corporel et les lieux d’achat des produits bio.

Les résultats de l’étude

Les consommateurs de produits bio ont un profil alimentaire différent des autres consommateurs.
Les adeptes du bio mangent plus de végétaux, mangent moins de viande rouge (- 51%), moins de produits laitiers (- 38%). Par contre leur apport calorique quotidien est plus élevé : 2115 Kcal contre 2040 Kcal pour un consommateur de produits non bio.

Globalement, et sans grande surprise, une alimentation bio :
  • est plus riche au niveau nutritionnel
  • a un impact environnemental moins important (moins d’émissions de gaz à effet de serre et d’occupation des sols)
  • réduit l’exposition aux pesticides de synthèse
  • coûte plus cher

Bienfaits pour la santé :

La culture biologique utilise pas ou peu de pesticides. Cette baisse de pesticide est associée à une baisse des cancers chez les consommateurs de produits bio, mais aucun lien de cause à effet n’a été réellement établi.
Par contre, une évidence est indéniable : les produits bio contiennent plus d’antioxydants, de polyphénols, de vitamines qui protègent le corps du développement du cancer.

Bienfaits pour l’environnement :

Les régimes qui émettent le moins de gaz à effet de serre sont ceux dont la proportion d’aliments bio est la plus importante.

Un coût plus élevé :

Le coût de l’alimentation bio est plus élevée : 8,8 € / jour contre 7 € / jour pour une alimentation non bio.
Références

https://bionutrinet.etude-nutrinet-sante.fr
www.ademe.fr